Skip to content

L’Iran débute l’enrichissement d’uranium à 20%, la France et les Etats-Unis prêtes à des sanctions

février 9, 2010

L’Iran a lancé, mardi 9 février, la production d’uranium hautement enrichi  » à 20% sur une cascade (de centrifugeuses) séparée de l’usine de Natanz », a déclaré le chef de l’Organisation iranienne de l’énergie atomique. Ali Akbar Salehi a précisé que ces 164 centrifugeuses, « plus à l’échelle d’un laboratoire » que d’une usine, produiraient « 3 à 5 kilos d’uranium enrichi à 20% par mois, le double de nos besoins ».

La décision de lancer le processus a été notifiée à l’Agence international de l’énergie atomique, dont une équipe d’inspecteurs était présente à l’usine de Natanz. Les inspecteurs de l’AIEA suivent ce processus sur place et devraient rendre compte de leur mission lors de la réunion ordinaire de printemps du conseil des gouverneurs, du 1er au 5 mars.

Les grandes puissances soupçonnent le régime de Téhéran de vouloir se doter de l’arme nucléaire sous couvert d’un programme nucléaire civil. Les États-Unis espèrent profiter du fait que la France assurera en février la présidence du Conseil de sécurité pour présenter une résolution aux Nations unies. Le ministre français de la Défense Hervé Morin et son homologue américain Robert Gates ont mis en avant leur unité, notamment sur la mise en place de nouvelles sanctions contre la République islamique.

Téhéran affirme avoir lancé la production en raison du blocage des discussions avec le groupe des Six (Chine, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Russie et Allemagne) sur la fourniture à l’Iran du combustible, dont il dit avoir besoin pour son réacteur de recherche médicale. Déjà soumis à trois trains de sanctions de l’ONU pour son refus de suspendre l’enrichissement, l’Iran a rejeté en novembre une proposition sur l’envoi, en une seule livraison, de la plus grande partie de son stock en Russie et en France pour y être transformé en combustible. Téhéran avait ensuite donné jusqu’à fin janvier aux Six pour accepter de lui livrer du combustible à ses conditions : un échange simultané et par petites quantités successives.

Publicités

Identité nationale : l’Afrique inquiète pour la France

février 9, 2010

Au Sénégal, le journaliste francophile Marcus Boni Teiga s’inquiète pour la France

Identité Nationale : Superman est-il un vrai Français ?

février 9, 2010

Le journal humoristique Animal politique met en ligne une vidéo de Pierre Desproge, qui s’interrogeait déjà sur ce que c’est d’être français.

Vous avez l’identité nationale ?

février 9, 2010

Dans cette vidéo de You Tube, Nadine Morano demande à un Sénégalais s’il a l’identité nationale…

Le débat sur l’identité nationale en France: vu d’ailleurs

février 9, 2010

Le blog tchadien N’Djamena Matin reprend un article d’Alain Julles publié dans Agoravox

Identité nationale et passé colonial. Pour un véritable débat

février 9, 2010

Afrik.com, portail d’actualité sur l’Afrique noire et le Maghreb, donne la parole au collectif « Pour un véritable débat »

L’identité nationale vue d’Afrique et d’ailleurs

février 9, 2010

Le débat sur l’identité nationale, ils en pensent quoi les Africains et les autres ?

Toi yen a comprendre ma politique d’immigration ? interroge le dessinateur Delize. Le portail d’actualité sur l’Afrique noire et le Maghreb Afrik.com donne la parole au collectif « Pour un vrai débat ». A Dakar, sur son blog, l’éditorialiste francophile XXX note que le débat inquiète l’Afrique. Les médias internationaux, par le biais d’Agoravox, repris sur le site de N’Djamena Matin, s’interrogent aussi. Et en France sur You Tube, Nadine Morano, demande à un Sénégalais… s’il a l’identité nationale ! Surréaliste. L’humoriste Pierre Desproges, dont une vidéo est visible sur le site humoristique l’Animal politique se demandait déjà si Superman n’était pas un Métèque.

Le grand bouillonnement débouche finalement sur de petites mesures. Ici et ailleurs, les éditorialistes enterrent unanimement le débat sur l’identité nationale.